La trousse d’urgence

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, la trousse d’urgence est une trousse ou autre objet dans lequel sont stockés les médicaments d’urgence. Ces derniers varient selon la maladie de laquelle vous souffrez. Classiquement, ce sont :

  • Pour la conjonctivite allergique : gouttes oculaires (larmes artificielles, antihistaminiques ou équivalent), comprimés ou sirop anti-histaminiques
  • Pour la rhinite allergique : spray nasal (corticoïdes) ou comprimés antihistaminiques
  • Pour l’asthme : spray pour les bronches (bronchodilatateur d’action rapide +/- corticoïdes), parfois corticoïdes en comprimés
  • Pour l’eczéma : crèmes ou pommades (hydratante +/- à base de corticoïdes ou immunosuppresseur)
  • Pour l’urticaire : crème, comprimés ou sirop (antihistaminiques)
  • Pour l’angioedème, selon le diagnostic retenu par le médecin et la gravité de la réaction en cours (gêne respiratoire, par exemple) : comprimés ou sirop d’antihistaminiques, corticoïdes, concentré de C1 inhibiteur, icatibant
  • Pour les allergies généralisées graves (anaphylaxie) : auto-injecteur d’adrénaline +/- corticoïdes et antihistaminiques. Dans tous les cas d’utilisation de cette trousse, la  consultation d’un médecin en urgence est nécessaire (appeler l’ambulance).
  • Pour les douleurs : comprimés ou sirop à base de paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens, morphine ou équivalents
  • Pour la fièvre : comprimés ou sirop à base de paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens, corticoïdes. Dans tous les cas de fièvre, la consultation d’un médecin en  urgence est nécessaire pour exclure une infection, surtout chez les personnes immunosupprimées ou immunodéficientes, quelle qu’en soit la cause. urgence est nécessaire pour exclure une infection, surtout chez les personnes immunosupprimées ou immunodéficientes, quelle qu’en soit la cause.

A quoi sert la trousse d’urgence ?

La trousse d’urgence sert à vous protéger de symptômes graves (c’est-à-dire pouvant menacer votre santé ou votre vie) ou gênants (c’est-à-dire altérant votre qualité de vie ou empêchant la poursuite de vos activités).

Votre médecin vous indiquera quoi faire si vous avez dû utiliser la trousse d’urgence (appeler l’ambulance, prendre un rendez-vous chez un médecin, continuer le traitement quelques jours puis contacter le médecin qui l’a prescrit…).

Comment s’utilise la trousse d’urgence ?

Selon le(s) médicament(s) prescrit(s), votre médecin vous expliquera comment et quand utiliser la trousse d’urgence. 

Quels sont les risques / effets secondaires de l’utilisation de la trousse d’urgence ?

Le principal risque est la survenue d’effets secondaires des médicaments. Les médicaments prévus dans la trousse d’urgence sont toutefois peu souvent responsables d’effets secondaires importants, hormis les corticoïdes pris par voie générale, qui en ont toutefois peu sur le court terme (augmentation de l’appétit, prise pondérale, rétention d’eau, manque de potassium, dérèglement de diabète ou d’hypertension artérielle, insomnies, nervosité).

Il est plus risqué de ne pas utiliser la trousse d’urgence en cas de besoin que d’avoir un léger effet secondaire d’un traitement.