Les corticoïdes

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu’est-ce que c’est ?

Les corticoïdes, aussi appelés anti-inflammatoires stéroïdiens ou corticostéroïdes ou
glucocorticoïdes, voire communément cortisone, sont des médicaments de la famille des hormones stéroïdiennes, hormones que nous produisons tous. Dans ce cas particulier, ce sont des substances aux propriétés similaires au cortisol, que nous produisons quotidiennement. Ce cortisol est nécessaire à la vie (production de base) et sert à faire face aux situations de stress (hormone de stress). Il y en a plusieurs différents, classés selon leur puissance, Par exemple, pour des doses équivalentes, la dexaméthasone et la béclométhasone sont très puissantes, la prednisone moyennement puissante et l’hydrocortisone peu puissante. La puissance est la capacité à imiter le cortisol produit par le corps.

A quoi servent les corticoïdes ?

Ces médicaments sont utiles dans les cas d’inflammation non infectieuse, et parfois même dans certaines infections, en plus du traitement de cette dernière par antimicrobien. Il est utile particulièrement en urgence et en début de traitement, étant donné qu’il agit rapidement (selon la molécule, en 2 heures). Il calme l’inflammation à tous les niveaux (sentinelles, généraux….).

Comment s’utilisent les corticoïdes ?

Pratiquement toutes les voies d’administration sont possibles, des molécules ayant été conditionnées pour être administrées selon les besoins, que ce soit localement (spray nasal, inhalation bronchique, gouttes ou pommades oculaires, crèmes ou pommades cutanées, injections intra-articulaires, injections intra-thécales, injections intra-lésionnelles) ou par voie générale (administration orale, intraveineuse, sous-cutanée, intramusculaire).

Toutes ces voies d’administration ont été développées, en particulier celles locales, vu les nombreux effets secondaires des corticoïdes, effets secondaires qui sont plus importants en cas d’administration par voie générale vu que tout le corps en reçoit.

Quels sont les risques / effets secondaires des corticoïdes ?

Les effets secondaires de ces médicaments peuvent être divisés en 2 groupes, lors de
l’administration par voie générale :

  • Les effets secondaires à court terme : augmentation de l’appétit, prise pondérale, rétention d’eau, manque de potassium, dérèglement de diabète ou d’hypertension artérielle, insomnies, nervosité
  • Les effets secondaires à long terme : diabète, hypertension artérielle, ostéoporose, nécrose osseuse, fonte musculaire, glaucome, cataracte, dépression, troubles de l’humeur, agressivité, aggravation d’une dépression, infections
 

L’administration locale ne produit les effets secondaires que là où le médicament est administré, à moins que de très fortes quantités soient nécessaires et passent donc significativement dans le sang, ou en cas d’interaction médicamenteuse. Par exemple, en cas d’administration prolongée sur l’œil, une cataracte ou un glaucome peuvent survenir. Concernant le risque d’infections, la mise à jour des vaccins voire la prise de médicaments pour prévenir certaines infections est nécessaire. Aussi éviter de s’exposer aux infections est important.

Le risque d’un arrêt brutal après un traitement prolongé (plus de 4 semaines), est la rechute, raison pour laquelle le traitement est fréquemment diminué par paliers, et un genre de sevrage, le corps arrêtant transitoirement de produire cette hormone vitale qu’est le cortisol pendant le traitement par corticoïdes, et n’ayant pas forcément le temps de reprendre son activité lors d’un arrêt brutal de ces derniers. Des tests sanguins permettent de déterminer quand les corticoïdes peuvent être complètement arrêtés sans danger vital. En effet, si le corps ne prend pas le relai des corticoïdes en produisant le cortisol, une très grande fatigue, des vertiges, des chutes de tension voire un coma, entre autres, peuvent survenir. Ceci peut aller jusqu’au décès. Les recommandations données par votre médecin sont donc importantes à suivre.