Le bilan de la fonction immune

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu’est-ce que c’est ?

Le bilan de la fonction immune sert à déterminer si le système immunitaire est capable de défendre le corps des microbes qui l’attaquent. Ce bilan est utile en cas de survenue d’infections à répétition, principalement.

Il consiste en différentes mesures, choisies par le médecin selon le type d’infection qui survient. Schématiquement, on peut le résumer ainsi :

  • Mesure de la quantité de cellules : formule sanguine complète avec numération et répartition des globules blancs (tous les soldats patrouilleurs sont-ils présents et en nombre suffisant), typisation des lymphocytes, surtout CD3, CD4, CD8, CD19 (les généraux sont-ils présents et en nombre suffisant)
  • Test HIV (virus qui diminue les défenses en diminuant les cellules CD4)
  • Mesure de la quantité d’anticorps et de leur type : dosage des immunoglobulines (Ig)  surtout IgA, IgG et IgM (y a-t-il assez d’armes et de toutes sortes) et éventuellement de sous-groupes de ces anticorps (sous-classes d’IgG)
  • Mesure de la réponse à un vaccin (anticorps spécifiques des vaccins, qui ont simulé une infection)
  • Immunofixation des immunoglobulines (signe de tumeur des lymphocytes B, qui elle peut provoquer une immunodéficience)
  • Mesure des protéines et de l’activité du complément (CH50, C3, C4)
  • Mesure de l’activité des neutrophiles et monocytes (les soldats savent-ils tuer les ennemis)
  • Eventuellement tests génétiques

A quoi ça sert de les mesurer ?

Selon les infections que vous présentez, le bilan montre à quel niveau se situe l’anomalie et permet donc de déterminer le traitement à entreprendre (substitution en immunoglobulines, vaccins, médicaments anti-microbiens en prévention d’infections, etc).

Si une cause est mise en évidence, comme une infection HIV ou une tumeur des lymphocytes B, un traitement approprié est alors nécessaire.

Comment ça se passe ?

Une prise de sang suffit à mesurer tous ces paramètres. 

Quelles précautions prendre ?

Il est possible que votre médecin vous demande de ne pas prendre certains médicaments, pour ne pas fausser la prise de sang. Aucun médicament indispensable ne sera stoppé!