Prendre soin de ses voies respiratoires

Allergologie / Prendre soin de ses voies respiratoires
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Les voies respiratoires sont constituées du nez, des sinus, de la bouche, du larynx, du pharynx et des poumons (trachée, bronches, bronchioles et alvéoles). En somme, ce sont les voies par où l’air que l’on respire passe.

Que vous souffriez d’une pathologie de l’une d’elles ou pas, en prendre soin est important. L’idéal est d’éviter au mieux de les irriter.

Pour ce faire, voici quelques pistes afin de protéger vos voies respiratoires. Ces mesures n’ont pas pour but de remplacer les conseils de votre médecin, qui eux sont individualisés.

Les irritants chimiques :
  • Le tabac, tant actif que passif, très nocif pour les voies aériennes, doit être évité.
  • La pollution est aussi irritante et donc à éviter le plus possible (ex : ne pas courir en période de forte pollution annoncée par les autorités publiques).
  • Les vapeurs de produits de nettoyage, de peintures, de pesticides et d’herbicides, aussi certains parfums et différentes fumées (bougies, encens, etc), sont des irritants des muqueuses, cette fine membrane qui recouvre l’ensemble des voies aériennes. Il est difficile de les éviter complètement, mais en respirer le moins possible et mettre un masque adapté, selon le produit utilisé, peut aider. Surtout en cas d’exposition professionnelle et donc très répétée, les consignes de sécurité doivent être respectées. Des médecins du travail sont spécialistes de ces consignes et de leur adaptation à votre situation. 
  • Le lieu est aussi important, pour éviter de respirer de grandes quantités d’irritants (chlore dans les piscines, par exemple).
 
Les irritants physiques :
  • L’exposition à l’air très froid et / ou très sec (chauffage, air conditionné) irrite les voies aériennes. En hiver, respirer à travers un tissu comme une écharpe, lors de grand froid, permet de se protéger. L’humidification de l’air, par exemple en disposant une serviette légèrement mouillée sur le radiateur ou un verre d’eau sous le radiateur peut aider.
  • Les changements brusques de températures sont aussi irritants.
  • Un grand débit d’air dans les voies aériennes, lors d’exercice physique intense, peut aussi irriter les voies aériennes, et doit être adapté à la susceptibilité de ces dernières (échauffement plus ou moins progressif).


Aussi vous pouvez prendre soin de vos voies aériennes, ou plus précisément de votre capacité respiratoire, en prenant soin de votre santé en général. 

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Découvrez d'autres articles

Environnement adéquat

Mesures d’éviction des allergènes de contact

Sont considérées comme allergènes de contact toutes les substances provoquant une allergie par contact direct sur la peau. Il peut se produire un eczéma, une urticaire, une photoallergie (allergie de contact survenant uniquement après exposition solaire). Pour éviter d’entrer

Environnement adéquat

Mesures d’éviction des moisissures

Les moisissures sont de petits champignons invisibles à l’œil nu. Elles vivent surtout dans les lieux humides, à différentes températures selon l’espèce, et se nourrissent de tout ce qui est organique (aliments, surtout fruits et