Mesures d’éviction des animaux de compagnie

Allergologie / Mesures d’éviction des animaux de compagnie
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Les animaux de compagnie sont très variés, allant du chat au poisson, en passant par la perruche et l’iguane, entre autres. Tous les animaux, aussi les NAC (nouveaux animaux de compagnie), peuvent provoquer des allergies, de même que leur nourriture.

Pour éviter d’entrer en contact avec les allergènes de vos animaux de compagnie, les mesures d’éviction suivantes sont utiles et complémentaires aux traitements prescrits par votre médecin. Le but de ce document est de vous donner des pistes pour vous protéger des allergènes qui vous posent problème tout en altérant le moins possible votre qualité de vie.

Eviter l’animal :
  • Bien que la séparation puisse être difficile, l’idéal est de se séparer de l’animal et ensuite bien nettoyer le logement ou autre lieu où il se trouvait
  • Ne pas se procurer de nouvel animal, même d’une autre espèce (risque de développer une nouvelle allergie)

Si l’éviction de l’animal est impossible :

  • Toucher le moins possible l’animal.
  • Confiner l’animal à certaines pièces, en évitant en particulier la chambre à coucher : l’isoler dans pieces faciles a nettoyer (ex : carrelées)
  • Surtout pour les chiens et chats : faire laver l’animal 1x/semaine par quelqu’un qui n’y est pas allergique, sinon porter un masque, des lunettes et des gants pour le faire
  • Surtout pour les animaux en cage, terrarium ou aquarium : faire nettoyer le lieu de vie de l’animal de l’animal par quelqu’un qui n’y est pas allergique, sinon porter un masque, des lunettes et des gants pour le faire.
  • Eviter les objets rembourrés, les tapis / moquettes… (réservoirs de squames d’animaux et autres allergènes)
  • Eliminer la poussière où se stockent les squames d’animaux et autres allergènes : passer régulièrement l’aspirateur, éventuellement aspirateur avec filtre HEPA, utiliser un chiffon humide
  • Laisser ses vêtements portés à l’extérieur hors de la chambre à coucher pour éviter d’y mettre les poils ou autres allergènes d’animaux qui se sont collés aux vêtements alors que l’on était dans le bus, au restaurant…


Choisir ses occupations:
  • Vacances : l’idéal est de ne pas les passer dans des lieux avec de nombreux animaux
    (fermes, etc), surtout où se trouvent ceux auxquels on est allergique. Demander une chambre interdite aux animaux dans les hôtels.
  • Métier et loisirs : l’idéal est de choisir des activités qui ne nécessitent pas le contact avec les animaux, du moins pas avec ceux auxquels on est allergique … sans pour autant renoncer à ses passions ! Il peut être utile de discuter avec votre allergologue des risques des activités envisagées.

 

Porter avec soi la trousse d’urgence prescrite par votre médecin:
  • Selon les manifestations de votre allergie, votre médecin vous a prescrit un traitement contre l’asthme, la toux, le rhume, la conjonctivite ou les démangeaisons. Il est impératif de les avoir avec vous en permanence, car les mesures d’éviction décrites dans ce document peuvent ne pas suffire à éviter les allergènes que vous ne supportez pas.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Découvrez d'autres articles

Environnement adéquat

Mesures d’éviction des allergènes de contact

Sont considérées comme allergènes de contact toutes les substances provoquant une allergie par contact direct sur la peau. Il peut se produire un eczéma, une urticaire, une photoallergie (allergie de contact survenant uniquement après exposition solaire). Pour éviter d’entrer

Environnement adéquat

Prendre soin de sa peau

La peau recouvre le corps à l’extérieur et a pour fonction de le protéger, comme une barrière. Si cette barrière est endommagée, son rôle protecteur contre les microbes, les produits chimiques, les allergènes, etc, n’est