Mesures d’éviction des hyménoptères

Allergologie / Mesures d’éviction des hyménoptères
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Les hyménoptères sont des insectes. Il en existe 2 principaux groupes sous nos latitudes :

  • Les vespidés, qui sont les guêpes et les frelons
  • Les apidés, qui sont les abeilles et les bourdons


Pour éviter d’entrer en contact avec les hyménoptères, les mesures d’éviction suivantes sont utiles et complémentaires aux traitements prescrits par votre médecin. Le but de ce document est de vous donner des pistes pour vous protéger des allergènes qui vous posent problème en gênant le moins possible votre quotidien.


Eviter d’attirer ces insectes :

  • Ne pas entreposer des fleurs, fruits trop mûrs, fruits tombés des arbres, plats et boissons sucrés, poubelles ouvertes
  • Ne pas faire de pique-nique en plein air
  • Limiter la transpiration
  • Ne pas utiliser de cosmétiques ou lessives parfumés, surtout pas aux odeurs de fleurs
  • Ne pas porter des vêtements avec des fleurs
  • Utiliser un répulsif à insectes


Eviter de rencontrer ces insectes :

  • Eviter les troncs d’arbres ou autre contenant un nid d’hyménoptère
  • Porter des vêtements qui recouvrent la plus grande surface possible du corps,
    porter des chaussures fermées
  • Selon les activités (jardinage, cyclisme…) porter des gants
  • Ouvrir les fenêtres le soir ou poser des moustiquaires


Eviter d’énerver ces insectes :

  • Ne pas faire de mouvements rapides / brusques


Choisir ses occupations :

  • Vacances : l’idéal est d’aller dans des lieux où ce n’est pas la saison durant laquelle
    ces insectes vivent dehors (sous nos latitudes, printemps / été en général).
  • Métier et loisirs : l’idéal est de choisir des activités qui ne se pratiquent pas dans des lieux où ces insectes sont présents … sans pour autant renoncer à ses passions ! Il peut être utile de discuter avec votre allergologue des risques des activités envisagées.


Porter avec soi la trousse d’urgence prescrite par votre médecin :

  • Selon les manifestations de votre allergie, votre médecin vous a prescrit un traitement, en particulier un auto-injecteur d’adrénaline ; si vous souffrez d’asthme, il vous a aussi prescrit un bronchodilatateur, à prendre selon l’ordonnance. Dans tous les cas, de la cortisone et un antihistaminique vous ont aussi été prescrits.
  • Il est impératif d’avoir tous ces médicaments avec vous en permanence, car les mesures d’éviction décrites dans ce document peuvent ne pas suffire à éviter les allergènes que vous ne supportez pas.
  • Il est aussi important d’informer votre entourage de votre allergie et de son traitement par auto-injecteur d’adrénaline, pour qu’il vous fasse l’injection si vous ne pouvez pas la faire vous-même.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Découvrez d'autres articles

Environnement adéquat

Mesures d’éviction des amines biogènes

Les amines biogènes sont des composés organiques contenant un groupe chimique nommé amine. Principalement l’histamine et la tyramine sont en cause dans les réactions pseudo-allergiques. Elles peuvent être produites par différents organismes, comme le corps

Environnement adéquat

Mesures d’éviction du latex

Le latex est une substance liquide produite entre autres par un arbre tropical, dénommé hevea brasiliensis, un arbre à caoutchouc. Après plusieurs étapes de préparation, ce suc devient du caoutchouc (dit caoutchouc naturel), ensuite utilisé